Emploi des cadres : le baromètre au beau fixe

par le 20 décembre 2018
Catégories : Actualités Entreprises Recrutement

Alors que la fin d’année approche à grands pas, petit retour sur une année décisive pour les cadres.

Le marché de l’emploi a globalement fait les yeux doux aux cadres cette année et les embauches n’ont fait que progresser au cours des trois premiers trimestres, comme l’indiquait le baromètre trimestriel de l’APEC publié fin octobre.

La proportion des entreprises à déclarer avoir recruté un cadre n’a jamais été aussi élevée que cette année, avec 63 % d’embauches annoncées pour le 3e trimestre 2018, ce qui traduit le dynamisme de ce marché de l’emploi.

Le chômage des cadres a atteint son plus bas niveau depuis 10 ans, avec un taux record à 3.3%, quand celui du reste de la population active se situe autour de 9% au troisième trimestre 2018. Les embauches de cadres ont bondi dans le secteur du conseil et des services aux entreprises (+18 points par rapport au 3e trimestre de 2017), de même que dans le secteur médico-social (+9 pts). Elles ont augmenté plus modérément dans les secteurs commerce et transports (+3 points). Les intentions d’embauche étaient notamment très élevées pour les activités informatiques et l’ingénierie-R&D, en lien avec les besoins en compétences pour accompagner la transformation des entreprises.

On aborde donc cette fin d’année avec sérénité, presque assurés de la confiance des entreprises et de la validation de ces chiffres prometteurs. « Le marché de l’emploi cadre reste bien orienté même s’il faudra attendre les prochains mois pour savoir si toutes les intentions du 4e trimestre se transforment en véritables recrutements », annonçait Bertrand Hebert directeur général de l’Apec, en octobre dernier.

Il faut toutefois garder à l’esprit que certains aléas économiques (cours du pétrole, tensions protectionnistes et commerciales…) et politiques (conséquences des dernières élections en Italie…) pourraient perturber ces prévisions, tout comme, dans une certaine mesure, les mouvements contestataires de cette fin d’année.

Le marché des cadres reste donc tendu pour ce quatrième trimestre, et le sera selon toute vraisemblance en 2019. “Ces tensions sont à mettre en lien avec l’accélération de la transformation numérique, la transition énergétique, et les évolutions des organisation et de leur mode de management, qui nécessitent des compétences nouvelles”, précise l’Apec.

sources : Apec, Cadremploi, INSEE, BFM

Share Button

    Il n'y a aucun message publié.


Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Haut