Emploi et Mobilité des cadres en région Rhône Alpes

par le 01 novembre 2015
Catégories : Actualités

Les perspectives s’améliorent pour les cadres ! Selon l’IFOP, sur les 1740 000 recrutements de 2015, 176 400 concerneraient des cadres, notamment dans le secteur des services ou l’informatique.

Sans grande surprise, c’est malgré tout la région parisienne qui drenne 50% des offres. La région Rhône Alpes, notamment le bassin lyonnais, arrive en 2eme position avec 10% des recrutements, soit une hausse de 2,3%.

Les cadres en région Rhône-Alpes en 2015

On dénombre environ 312 000 cadres dans la région Rhône-Alpes, dont plus de 61% localisés à Lyon et à Grenoble. Viennent ensuite Saint Etienne, Annecy, Valence et Chambery. De manière générale, ils appartiennent au secteur des services, de l’industrie, de la construction et de l’agriculture.

CadrEmploi et l’IFOP notent cependant que globalement, la satisfaction des cadres est actuellement « en trompe l’œil ». En effet, si 30% sont satisfaits de l’autonomie dans leur travail ou de l’ambiance dans leur équipe (23%), 36% sont insatisfaits de leurs perspectives d’évolution en interne ou des formations proposées dans le cadre professionnel. Et si 8% estiment que leur travail a un sens, ils sont 32% à penser que leurs performances ne sont pas assez reconnues. Quant à la charge de travail, 65% estiment qu’elle est un vrai facteur de stress, tout comme le manque de moyens humains ou matériels pour atteindre les objectifs fixés.

De bons indicateurs de mobilité pour 2015

Cela étant précisé, les perspectives de mobilité semblent progresser pour les cadres cette année. 53% des cadres actuellement au chômage se montrent optimistes quant à un retour sur le marché de l’emploi et dans leur secteur d’activité, contre 47% l’année dernière. Les salariés, eux, sont 42% à envisager une mobilité (changement d’entreprise) contre 40% l’année dernière et 49% se montrent ouverts à de nouvelles opportunités contre 45% en 2014. La première raison reste encore l’envie d’avoir une meilleure rémunération (37%) mais aussi d’évoluer vers un poste plus intéressant (30%).

En résumé, nous avons actuellement pour la région Rhône-Alpes une population de cadres certes plutôt insatisfaits des perspectives proposées par leur entreprise, mais prêts à se laisser tenter par d’autres opportunités et surtout confiants dans l’avenir du marché du travail !

Share Button

    Il n'y a aucun message publié.


Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Haut