Expérience salariée : le jeu de la transparence !

par le 19 novembre 2018
Catégories : Actualités Entreprises Santé au travail
Expérience salariée : la notation des entreprises

Expérience salariée : le jeu de la transparence !

Les grands sites d’évaluation et de comparaison de restaurants, d’hôtels, de voitures et de toutes sortes de produits vendus en ligne comme Tripadvisor, La Fourchette, Amazon ou Caradisiac ont aujourd’hui trouvé leur équivalent sur le marché de l’emploi. Certains sites se sont en effet récemment spécialisés dans la notation des entreprises par leurs salariés.

Meilleures entreprises.com ou Glassdoor invitent ainsi les salariés en poste et les anciens collaborateurs à établir le bulletin de notes de leur société en laissant en ligne des commentaires et une indication de leur salaire. La reprise du marché de l’emploi en sortie de crise économique et l’abondance d’offres génèrent en effet une exigence de plus en plus marquée de la part des salariés d’intégrer des entreprises classées « cinq étoiles », et ces derniers n’hésitent plus à appliquer leurs réflexes de consommateurs avertis à leur vie professionnelle.

Une branche naissante de l’économie collaborative.

L’organisation des citoyens en réseaux ou en communautés grâce aux plateformes internet est aujourd’hui un levier de partage d’expériences. L’information devient pouvoir et permet de mieux s’orienter dans des environnements devenus complexes et restant souvent opaques. Surfant sur la vague des réseaux sociaux et des sites de classement en tout genre, quelques sites se sont spécialisés dans le ranking d’entreprises.

Le site américain Glassdoor, apparu en 2014, répertorie ainsi près de 700 000 entreprises dans le monde et totalise 800 000 visiteurs uniques par mois en 2017 en France. Proposant des avis sur de grandes multinationales, il se fonde sur les retours anonymes des internautes, qui ne se contentent pas d’attribuer une note générale sur cinq puisqu’ils répondent à 18 questions, permettant ainsi d’évaluer l’environnement de travail, le management, ou le développement personnel au sein de l’entreprise.

Avec une croissance de 85 % par an pour le marché français(1), cette tendance suscite l’intérêt des réseaux sociaux professionnels. Viadéo a ainsi intégré en 2015 une fonctionnalité «avis et notations» sur les profils de ses utilisateurs. Le phénomène se généralise et conduit progressivement à un rapport différent à son entreprise : la « marque employeur » doit aujourd’hui jouer le jeu de la transparence exigée par des « salariés consommateurs ».

L’enjeu n’est pas uniquement de taper sur les doigts d’un patron jugé trop tyrannique par pur esprit de vengeance. Trois millions de français considèrent être exposés à un fort risque d’épuisement professionnel (soit 10% des actifs et actives), et une partie d’entre eux déclare avoir déjà fait un burn-out nécessitant un arrêt plus ou moins prolongé de leur activité. Dans ce cadre, les salariés ne considèrent plus le bien-être au travail comme un luxe ou une chance, mais bien comme un préalable.

 

La « marque employeur » n’est plus uniquement contrôlée par les entreprises

Certes contraintes par ces nouvelles pratiques, les entreprises peuvent cependant y trouver leur compte. Celles qui sauront mettre en avant des conditions de travail particulièrement favorables en tireront un avantage significatif. A l’inverse, celles qui ne feront rien dans le sens du développement social se verront exposées à un plus fort risque de départs, à des recrutements rendus plus difficiles et à une possible démobilisation de la part de leurs salariés.

Cette tendance rend en effet plus visibles les « bonnes » et les « mauvaises » entreprise au sens des critères de notation, et les sites de partage permettent de lever le voile sur des situations réelles. Cette transparence totale sur des politiques internes fait de la performance sociale de l’entreprise un critère de sélection pour le salarié en quête d’un nouveau poste, au même titre que la performance économique. Pour aller plus loin, l’image sociale véhiculée par l’entreprise pourra devenir un nouveau paramètre de contractualisation (ou de rupture) de partenariats.

Les entreprises, et plus particulièrement les services RH doivent par conséquent se saisir de cette question et travailler cette « marque employeur », en gardant à l’esprit qu’ils n’auront dessus qu’un contrôle indirect, totalement lié au développement humain et à la Qualité de vie au travail (QVT)(2).Aménagement des temps de travail, plan de gestion des compétences par la formation, l’accompagnement individualisé ou et les promotions internes, création d’espaces de repos et d’activité, prise en compte des Risques Psycho-Sociaux, implication des salariés dans les processus de décisions, hausse des niveaux de rémunération, déblocage d’avantages sociaux, ou encore prise en compte de l’environnement : les leviers d’amélioration de la QVT sont nombreux (3).

 

Jouer le jeu de la transparence

Parce qu’il va obliger les entreprises à mettre en place des politiques managériales et sociales propices, le phénomène de « note et avis » est un élément très favorable aux salariés, mais devient un point de vigilance majeur pour les entreprises. Constituant pour les salariés un moyen de lutter contre les mauvaises conditions de travail, il va nécessairement produire une nouvelle concurrence entre les entreprises, cette fois sur le plan social.

Consciente de ces enjeux et désireuse de toujours mieux vous accompagner, l’équipe d’Humanae vous aide à réaliser votre audit social et à poser le diagnostic QVT et Climat Social de votre entreprise. L’objectif du Diagnostic Climat Social est de déterminer le degré de satisfaction et d’insatisfaction de vos salariés. Afin de conserver une confidentialité optimale et donc des réponses objectives et honnêtes, il s’effectue de préférence sur des sociétés/sites d’au moins cinquante personnes, toujours en lien avec les ECPALe périmètre sur lequel le diagnostic doit être réalisé sera défini selon la typologie de l’entreprise (Taille – Localisation – Objectif).

Nos consultants répondent à vos interrogations sur le Diagnostic Climat Social, contactez-nous !

 

Notes :(1) source : www.leparisien.fr (2) lire notre article sur la QVT (3) source : www.dynamique-mag.com

Share Button

    Il n'y a aucun message publié.


Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Haut