La Qualité de Vie au Travail (Dossier « la santé au travail » 4/4)

par le 06 novembre 2018
Catégories : Santé au travail
La qualité de vie au travail

LA QVT : POURQUOI EN PARLE-T-ON AUTANT ?

Aujourd’hui, presque un salarié sur deux considère que la Qualité de Vie au Travail (QVT) représente un critère essentiel de motivation au travail. Depuis les années 1960, la question de la QVT prend de plus en plus de place dans le discours interne de l’entreprise. L’une des raisons pour laquelle cette notion connait un tel développement est notamment le besoin qu’ont les entreprises à mobiliser plus d’engagement de la part des salariés. En effet, selon l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (ANACT), les facteurs de motivation qui limitent l’absence d’un salarié sont les bonnes conditions de travail, la reconnaissance et la valorisation, qui correspondent aux principaux critères de définition de la QVT.

 

La QVT, Qu’est-ce que c’est ?

L’Accord National Interprofessionnel définit la QVT comme « désignant et regroupant sous un même intitulé les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance globale des entreprises, d’autant plus quand leurs organisations se transforment. » Elle regroupe ainsi les sujets de la vie au travail, tels que la pénibilité, l’égalité H/F, l’équilibre vie personnelle/professionnelle, le handicap ou encore la protection sociale. Tous ces éléments se regroupent autour de la notion d’environnement, ici l’espace dans lequel le salarié exerce son travail.

 

L’intérêt de la QVT :

La QVT est un réel enjeu de performance pour les entreprises. Une étude menée par Carelabs révèle les résultats suivants :

  • Pour 40% des dirigeants, la QVT permet de maîtriser l’absentéisme
  • 51% de ce même groupe pensent que la QVT peut améliorer le climat social
  • Et 52% de ces mêmes dirigeants croient qu’elle augmente la compétitivité

Aussi, 9 des 10 personnes ayant participé à cette enquête estiment que la santé et la qualité de vie des salariés contribuent à la performance économique et à la compétitivité de l’entreprise. En effet, lorsque l’on connaît le coût annuel du désengagement d’un salarié (11 000€ selon les résultats 2015 de l’IBET©), l’investissement dans les démarches de QVT se révèle un levier d’intervention très pertinent.

D’un point de vue plus global, la démarche QVT permet de traiter 3 enjeux :

  • Les enjeux du travail: caractéristiques des populations au travail et incitation à négocier certains sujets. Cela renforce le sentiment d’équité et favorise la loyauté envers l’entreprise, facilite le recrutement, donne un sentiment de cohésion et participe au maintien des emplois.
  • Les enjeux sociétaux: ceux-ci renvoient aux exigences des clients et des donneurs d’ordres, à la concurrence et aux évolutions des technologies. Ils poussent à l’innovation sous toutes ses formes, ce qui réduit le stress face au changement, permet le développement professionnel et procure un sentiment de sécurité quant à l’avenir professionnel.
  • Les enjeux du marché: renvoient à des questions comme l’autonomie, la nature de l’activité, l’intérêt et le sens accordé au travail, la capacité à s’exprimer et le droit à l’erreur, le sentiment d’être utile et efficace.
 

Etre accompagné dans sa démarche de QVT :

Mesurer la QVT représente un exercice complexe qui demande de l’objectivité. Réaliser une étude requiert souvent l’aide d’un acteur externe, indépendant de la structure et transparent. En tant qu’expert dans les missions d’audit social, HUMANAE intervient dans cette dynamique et vous accompagne dans la mise en place de diagnostics sociaux au sein de votre entreprise.

Share Button

    Il n'y a aucun message publié.


Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Haut