L’intelligence artificielle, le futur du recrutement ?

par le 20 novembre 2017
Catégories : Digital RH Recrutement

Avec la multitude des offres, des profils et des candidatures que l’on peut trouver sur Internet, les données relatives au recrutement sont en plein boom depuis quelques années. Avec des algorithmes sans cesse plus puissants et des machines capables d’apprendre par elles-mêmes, l’intelligence artificielle va-t-elle bouleverser les modes de recrutement actuels ?

Des compétences plutôt que des métiers

L’intelligence artificielle, c’est cette discipline permettant à des machines ou des logiciels d’exécuter des fonctions normalement associées à l’intelligence humaine (ex : raisonnement, dialogue, apprentissage, adaptation etc.) Aujourd’hui, ces technologies sont de plus en plus utilisées par des start-ups qui souhaitent proposer des services d’automatisation des recrutements. Le cabinet Garter, spécialisé en nouvelles technologies, estime même que le marché devrait représenter 2 milliards d’euros dans le monde d’ici 2020. Ainsi naissent des plateformes comme Clustree, start-up française, qui a fait sienne la problématique de la data en RH, en proposant des solutions de machine learning pour le recrutement et la mobilité. Et pour fonctionner correctement, ces modèles travaillent plus sur des référentiels de compétences que des métiers. C’est par la compétence que la data peut alors exister.

L’intelligence artificielle, une intelligence paradoxalement… très humaine

Pour autant, difficile de vraiment dire que l’intelligence artificielle va venir remplacer les recruteurs dans les années à venir. Si les nouvelles technologies vont influencer, simplifier et aider le travail de recrutement, la question du biais est toujours au goût du jour malgré l’intelligence artificielle. Difficile en effet de totalement objectiver un recrutement, même avec de la technologie ! Car même pourvue de capacités d’apprentissage, les algorithmes sont aujourd’hui toujours programmés par des humains et s’appuient sur les prérequis définis par les directions des ressources humaines des entreprises. Ce sont donc les mêmes biais que l’on retrouve dans le recrutement que l’on retrouvera dans les résultats proposés. L’âge, le genre ou encore le diplôme sont ainsi des critères discriminants qui ne risquent pas de disparaître avec le recrutement aidé par des intelligences artificielles.

Chez Humanae, nous veillons au cours de chaque recrutement à respecter la diversité des profils et des candidatures. Nous sommes signataires de la Charte Diversité.

Share Button

    Il n'y a aucun message publié.


Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Haut