LES MOOC : VRAIE REVOLUTION POUR LE MONDE DU TRAVAIL ?

par le 24 juillet 2014
Catégories : Actualités
Mooc HUMANAE évaluation compétences recrutement lyon

Les MOOC (Massive Open Online Courses – ou Cours en Ligne Ouvert et Massif) ont récemment fait leur arrivée en France et suscitent beaucoup l’intérêt des étudiants, des salariés ainsi que des employeurs. « Modernité pédagogique », « révolution numérique » ou encore « nouvelle forme de formation professionnelle », nombreuses sont les façons de considérer ces nouvelles plateformes d’apprentissage. Mais ces fantasmes d’accès à des certificats prestigieux (« MOOC Harvard », « MOOC MIT »…) sont-ils aussi révolutionnaires que prétendus ? Assistons-nous vraiment à une nouvelle forme pédagogique en devenir pour les professionnels ou s’agit-il simplement d’un enthousiasme éphémère fondé sur l’illusion de nouvelles pratiques apportées par la modernisation des outils de formation ?

QU’EST-CE QU’UN MOOC ?

 Un MOOC repose sur trois principes : il s’agit d’un cours proposé gratuitement, accessible à tous à condition d’avoir une connexion Internet et caractérisé par une possibilité de le suivre de manière asynchrone. Les contraintes d’espace et de temps sont donc réduites et le prestige des universités qui ont mis en place leur plateforme finit souvent par séduire les internautes à la recherche de formations particulières. Plus qu’une simple captation d’un cours en amphithéâtre, le MOOC se propose d’ailleurs de réinventer un enseignement pensé pour la dématérialisation. Aujourd’hui, plus de 20 millions d’étudiants dans 200 pays se sont inscrits à ces cours en ligne.

UNE REVOLUTION PEDAGOGIQUE ?

Une formation pensée pour la vidéo et le plus grand nombre, est-ce vraiment une révolution ? Aussi nouveau que cela puisse paraître, il est difficile de parler de vraie révolution pédagogique ; au mieux pourrait-on évoquer une mutation des infrastructures de formation rendue possible par « la rapidité des réseaux et la maturation des pratiques d’interaction. » (Patrick Aebischer, Le Monde, 30 mai 2013). Néanmoins, au-delà de l’aspect technique, il y a un effet de communauté qui n’est pas à négliger et qui n’existait pas sur les autres formules de formation à distance : c’est cette nouvelle dimension qui est en elle-même une révolution. Car la création d’une communauté d’apprenants (via les réseaux sociaux et des forums réservés) est propice non seulement aux échanges, mais surtout à l’autonomie en terme d’apprentissage. C’est donc parce que les MOOC ont des plateformes pensées pour des échanges dynamiques qu’ils peuvent toucher un si large public.

FAUT-IL INTEGRER UN MOOC DANS LE TEMPS DE TRAVAIL ?

 Encourager salariés ou candidats à suivre un MOOC, c’est avant tout les pousser à se familiariser avec la culture digitale. Proposé par exemple, dans certaines entreprises, dans le temps de travail hebdomadaire, le MOOC peut permettre à la fois un enrichissement pour le salarié et une reconnaissance de la part de l’entreprise. Car les MOOC sont gratuits (contrairement aux sociétés de e-learning) et peuvent permettre à des PME de proposer de grandes opérations de communication et de formation sans nécessairement empiéter sur leur budget.

Aujourd’hui, les MOOC restent néanmoins très rares à l’échelle des entreprises. Bien qu’ils commencent à apparaître sur les CV, ils ne sont pas encore proposés par ou pour des entreprises. Mais l’employeur étant depuis juin 2014 tenu de « veiller au maintien de la capacité des salariés à occuper un emploi » et de leur proposer des offres de formation même lorsqu’ils n’en font pas la demande, les MOOC auront peut-être leur carte à jouer dans les années futures, s’ils parvenaient à intégrer la liste de qualifications éligibles au Compte Personnel de Formation (ex DIF).

 

 

Share Button

    Il n'y a aucun message publié.


Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Haut