Quels sont les freins à l’embauche en France en 2017 ?

par le 14 octobre 2017
Catégories : Actualités Recrutement

Dans l’étude réalisée par l’INSEE en avril 2017 auprès de 10 000 entreprises du secteur du bâtiment, des services et de l’industrie, un peu moins d’une entreprise sur deux (47%) déclare rencontrer des obstacles à ses perspectives de recrutement. Le secteur d’activité joue un rôle prépondérant dans les barrières à l’embauche en CDI et CDD long terme (2 entreprises sur 3 dans le secteur du bâtiment, et quasiment 1 sur 2 dans l’industrie). Principalement justifiées par l’incertitude de la situation et le manque de candidats qualifiés disponibles sur le marché, les entreprises dénoncent par ailleurs le coût du travail comme le troisième obstacle majeur au recrutement.

De plus, 45% des entreprises évoquant des difficultés de recrutement liées à une pénurie de compétences sont majoritairement en création d’emploi. Freinées dans leur dynamique, elles sont plus atteintes que celles qui mentionnent des difficultés liées au coût du travail et à la réglementation, souvent couplées à l’incertitude du contexte économique.

A noter cependant que le recrutement des cadres est une hausse de 5 % sur un an et de 50 % par rapport à 2013 (Le Monde).

   

Mis en avant dans leur article dans la pénurie des talents du numérique, les Echos mentionne notamment que « la révolution industrielle digitale engendre des difficultés intenses de recrutement concernant les professionnels de l’informatique (…), difficultés bien connues aux Etats-Unis, en Allemagne ou au Royaume-Uni qui apparaissent maintenant en France».

Face à la nécessité de développer des programmes en vue de former les futurs jeunes actifs à leurs besoins en devenir, les entreprises françaises prennent conscience du besoin de s’adapter, notamment dans les domaines informatiques et numériques.

L’Etat français déploie actuellement des mesures de révision des indemnités prudhommales et des conditions de licenciements, bien que facteurs minoritaires dans les freins à l’embauche. Une annonce d’un futur plan de formation de 57 Mds € permettra peut-être de réduire cette inadéquation entre l’offre et l’emploi.

HUMANAE intervient chaque jour pour cibler les profils et compétences des candidats tant recherchés et permettre le développement serein de l’activité des entreprises clientes.

Share Button

    Il n'y a aucun message publié.


Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Haut