Quels sont les objectifs du « bien-être » au travail ?

par le 19 septembre 2017
Catégories : Actualités

De plus en plus à la mode dans la presse ou dans les entreprises, la notion de bien-être (ou de bonheur, à travers l’anglicisme Happiness at Work) se présente comme étant l’un des piliers de l’expérience salarié de cette fin d’année. Mais à quels objectifs répond vraiment cette exigence de bien-être ?

Le bonheur, cet objectif d’abord managérial

Le bien-être est-il réductible à sa pure dimension plaisir ? Pas du tout. D’ailleurs si l’on image plus souvent un cours de Yoga ou des fruits frais distribués gratuitement quand on pense au bonheur au travail, il ne faut pas réduire la dimension RH de cette nouvelle tendance. Remettre le bien-être dans le travail, c’est repositionner la position du manager. Cela passe en outre, comme le rappelle Aude Sibuet, par une meilleure considération du salarié, un partage du sens de l’action (définition collective et partage de la raison d’être du service et de l’entreprise), une liberté de parole et d’organisation ou encore la possibilité de prendre des initiatives (le manager se comportant alors plutôt comme un coach). Mais pourquoi tant d’efforts de « prendre soin » de ses salariés ?

Une ambition business pour l’entreprise

 

Le constat a en effet été fait il y a quelques temps : pour être performante, l’entreprise ne peut mettre en le bien-être en option. Il a en effet été prouvé que lorsque des personnes se sentent bien dans leur travail, elles sont plus investies, plus coopératives et plus innovantes. Or, sur des marchés de plus en plus internationaux et de plus en plus compétitifs, la créativité, l’agilité ou encore la visibilité sont souvent des sources de différenciation. Cette symétrie des attentions, qui consiste à prendre autant soin de son client que de son salarié, permet de miser sur le collectif pour se distinguer.

Cette politique peut ainsi avoir un effet vertueux sur l’ensemble des volets RH de l’entreprise : des salariés épanouis sont des salariés qui deviennent ambassadeurs de la marque (et à l’heure des réseaux sociaux, cette dimension est particulièrement importante). Ils contribuent naturellement à « la marque employeur », s’engagent dans toutes les transformations d’entreprise et contribuent à améliorer le business de leur compagnie.

Le bien-être au travail est ainsi une notion qui dépasse la simple QVT et qui participe aux nombreuses transformations qu’engagent les entreprises aujourd’hui, entreprises qu’Humanae accompagne dans leurs mutations RH et managériales.

Share Button

    Il n'y a aucun message publié.


Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Haut